Votre sophrologue à Cannes et Tanneron : Nadine Lorot  

la sophrologie s’inspire du yoga

"La sophrologie, votre chemin vers le bien-être au quotidien" 

Une méthode pour vivre en harmonie et développer la connaissance de soi

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

La sophrologie : c’est quoi ?


Créée en 1960 par un neuropsychiatre, la sophrologie s’inspire du yoga, de l’hypnose et du zen.

Cet ensemble de techniques permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et d’affronter les défis du quotidien avec sérénité.

Elle peut être utilisée comme une technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie.

La sophrologie … Pour qui ?


Pour les femmes, les hommes et les enfants, accessibles à tous, ses exercices sont simples et faciles à exécuter. 

 

 

La sophrologie s’adapte aux besoins et aux contraintes de tous les âges.


La sophrologie

 

 

 

La sophrologie : pour quoi ?


La sophrologie est un outil formidable pour découvrir ses propres ressources, s’épanouir et améliorer sa qualité de vie…


  • Permettre à un sportif d’être plus performant.
  • Diminuer l’anxiété, garder son calme, avoir un sommeil réparateur
  • Combattre certaines addictions, les troubles du comportement alimentaire.
  • Accompagner une femme avant et après son accouchement
  • Apprendre à gérer son stress  et ses émotions.
  • Retrouver un état de bien-être
  • Préparer un examen, un concours, un entretien d ‘embauche, un rendez-vous important.
  • Trouver des solutions pratiques et efficaces dans toutes les situations difficiles  de la vie quotidienne…

les troubles du comportement alimentaire

Accompagner une femme avant et après son accouchement

La sophrologie : comment ?

En séance individuelle ou en groupe, en cabinet sur rendez-vous ou dans votre entreprise.

La sophrologie utilise des techniques de respiration, de détente musculaire et de visualisation positive.

Sa richesse est de disposer d’exercices statiques ou dynamiques qui répondent à vos besoins et vous permettent d’atteindre vos objectifs personnels et professionnels.

Comment se passe une séance ?

Après un temps d’écoute et d’échange, vous découvrirez comment au travers de techniques simples allant de la respiration consciente et de mouvements, les sensations adressées par le corps peuvent se modifier et un mieux-être commence à apparaitre.

Ensuite, l’objectif sera de ré-apprivoiser votre sensorialité malmenée, découvrir tout un nouveau potentiel sensoriel : laisser la vie reprendre « ses couleurs », « sa saveur ». Ce travail se fera par des exercices corporels simples ou des visualisations, en niveau de conscience modifiée.

Après chaque séance, la personne exprime son vécu et ses ressentis qui permettront d’orienter la séance suivante.

Tarif : 50 € la séance (1 heure)

Spécialisée dans l'accompagnement des acouphènes

.....

......

La sophrologie & la relaxation

Les tensions musculaires sont les premiers signes d’une fatigue ou d’une lassitude qui dure, elles sont aussi les manifestations d’une incapacité ou insuffisance  à lâcher prise  : crispation de la mâchoire

(parfois uniquement nocturne = grincement des dents), raideur de la nuque, tension dans les trapèzes, mal de dos, nœud abdominal, oppression thoracique ….sont d’autant d’expressions des « poids » que nous portons : contraintes, responsabilités, obligations… et de nos craintes de ne pas nous en sortir.

Le corps est comme un « fusible » : il accumule les tensions pour nous aider à tenir et faire face. Il devient alors nécessaire de l’aider à décharger le trop plein.

 

Toutefois, détendre son corps n’est rien si votre mental fonctionne à toute allure et occupe toute la place.

La nature a horreur du vide, et le mental redoute l’inactivité. Dès que vous réussissez à vous poser, il revient occuper le devant de la scène, avec son lot de ruminations, de questionnements insolubles …..

Cette agitation permanente, nous laisse croire que nous n’avons jamais la paix. C’est totalement faux.

Nous pouvons accéder à une dimension plus apaisée de notre mental, qui habite alors un corps lui aussi plus équilibré, afin de vivre en parfaite harmonie.

 

Comment la relaxation agit-elle ?

La relaxation agit sur le système nerveux parasympathique. Ceci entraîne une modification des organes qui va dans le sens de la maintenance et de l’économie d’énergie du corps.

La relaxation agit dans le sens opposé au stress. Elle permet de préserver le capital santé par la récupération sur les différents plans : physique, énergétique et émotionnel.

 

Les effets de la relaxation

Elle permet de se déconnecter des soucis, de retrouver la vitalité physique, de se retrouver.

La pratique de la relaxation génère une action de dissolution des tensions superficielles.

La relaxation et le  bien-être résorbent surtout les tensions de surface que provoquent les préoccupations, les tracas de la vie quotidienne.

Cependant une pratique régulière de la relaxation engendre progressivement des modifications perceptibles du comportement vers davantage de calme et de centration.

 

Les émotions

Les émotions associés aux tensions physiques et mentales sont : la colère, le vouloir volontaire (à l’opposé du vouloir dans la lâcher prise), la critique, la peur, la froideur (le froid fait se contracter les muscles).

Les émotions, les états intérieurs associés à l’état de relaxation sont particulièrement positifs. Ils se nomment calme, sérénité, joie de vivre, plaisir…

Dès que l’on est présent à son corps, un début de changement d’état intérieur s’amorce qui comprend un premier niveau de relâchement et une sensation de disponibilité à soi.

A la fin de la pratique, il y a une différence significative entre avant la séance et après la séance de relaxation.

Se relaxer ne se substitue pas au traitement des problèmes, mais permet de les aborder plus sereinement.

Qui dit moins de stress, dit possibilité d’entrevoir de nouvelles solutions auxquelles on n’avait peut-être pas pensé.

 

Prendre du recul, c'est lâcher prise

Prendre du recul c’est Le lâcher prise

 

Lâcher prise, c’est oser utiliser ses richesses intérieures    Tout le monde en parle !

Mais ce n’est pas si facile de lâcher prise… Pourtant, le lâcher prise est une histoire de simplicité.

                                            Lâcher prise c’est,  se mettre en retrait, faire un pas en arrière

 

La prise de recul, tout le monde en parle, mais nous oublions bien souvent de l’utiliser pour nous même.
C’est pourtant grâce à la prise de recul que la vision de ce qui vous arrive va pouvoir s’améliorer et que les réponses à y apporter vont se préciser

Vous arrive-t-il parfois de regarder vivre les personnes de votre entourage…

de vous prendre au jeu de donner un conseil amical et bienveillant… Et de voir que la personne a pris une nouvelle direction pour un mieux devenu nécessaire et évident ?

Vous arrive-t-il de faire pareil pour vous ?

C’est en adoptant un autre point de vue que nous voyons plus large, plus haut, plus grand, plus loin.

                                     

                      Qu’est-ce que c’est, d’ailleurs, que « le lâcher prise » ?

                                                   penser à son contraire : le contrôle.

Le « contrôle » est plus parlant parce que nous le pratiquons aisément sur notre vie personnelle, professionnelle, nos émotions, et parfois aussi sur les autres

Pourtant les aléas de la vie (en général), eux, échappent au contrôle.

Des événements qui ne se contrôlent pas… Entre alors en action une lutte pour tenter de contrôler l’incontrôlable… C’est là qu’intervient le lâcher prise

En luttant contre un événement que nous ne pouvons pas contrôler, on comprend vite que l’épuisement est proche, un peu comme s’il s’agissait de nager à contre-courant.

 

Quand je parle d’ « épuisement », je parle bien entendu de « stress »

Est-il donc utile de générer du stress si l’événement ne peut être évité ou s’il s’est déjà produit ?
Le plus « simple » reste encore de lâcher, de se mettre en retrait, comme un pas en arrière pour mieux voir la situation. Ce qui ne veut pas dire « ne rien faire, laisser faire, ne pas agir », non.
Cela veut dire marquer une pause, intégrer l’événement, le digérer et prendre le temps de voir comment se positionner par rapport à lui.
Lâcher prise, c’est prendre le recul nécessaire à une réflexion posée, entrevoir les différents aspects de la situation et trouver la meilleure posture (action) pour en gérer les effets tout en se préservant.

 

Comment lâcher prise ?

Le contrôle implique des tas de réflexions et de pensées dites « parasites » ou « en boucle » pour tenter d’éviter

 l’inévitable. On en perd parfois le sommeil, la concentration, on peut aussi rencontrer des troubles alimentaires et d’autres difficultés peuvent également apparaître en fonction de la qualité néfaste et de l’intensité de ce qui est vécu.

En bref, cela s’appelle « être dans le mental ».

Pour contrer le mental, il faut se mettre dans son corps (séance de sophrologie) .

Imaginez des ballons qui sont attachés à vos bras. Ils sont peut-être nombreux à être attachés de différentes couleurs.

Vous sentez leur présence constamment en train de flotter au dessus de vous.  Lâcher prise, dans ce cas serait de couper avec des ciseaux les ficelles des ballons qui sont attachés à vos poignets et les laisser s’envoler loi là-haut.

Vous n’avez alors plus aucune prise sur ces ballons

 

Nadine LOROT

Pôle Azur Santé 16 rue Léon Goyet 06150 Cannes la Bocca

&

70 Chemin de la Grille (Chalet)  83440 Tanneron